[Portrait] Romane, sa mission en trois mots : “Magique, sens du relationnel, et diversifié”

Romane, 21 ans, est engagée en service civique, au sein de la Ligue de l’enseignement 42 et mise à disposition de l’association Fleuve Loire Fertile. Une association qu’elle ne connaissait pas avant, mais dont elle songe devenir adhérente après son service civique.

A 21 ans, Romane est diplômée d’un Bac pro en gestion et administration ainsi qu’un BTS assistante de gestion PME/PMI. Au début de l’année scolaire 2019-2020 elle entreprend une licence en hygiène, santé, sécurité et environnement. Licence qu’elle arrête courant mars parce que ça ne lui plaisait pas : “Je me suis rendue compte que je préférais le secrétariat. Ensuite, comme il y a eu le covid, j’ai fait pleins de petits jobs. Et depuis le 15 janvier 2021, je suis en service civique.”

Son service civique, Romane l’effectue au sein de l’association Fleuve Loire Fertile à Villerest. “C’est une association qui fait des projets autour de la Loire pour rendre les bords de Loire plus attirant. Par exemple, ils font des réparations de vélo pour pouvoir se balader sur les bords de Loire” explique Romane. Le titre de sa mission est le suivant : sensibiliser et valoriser le patrimoine naturel et culturel du Fleuve Loire à différents publics. Romane reprend : “Ma mission s’effectue en deux temps. Un temps en direction des ehpad où je vais faire une animation pour présenter la Loire avant le barrage. Et le deuxième temps ça va être pour les écoles. Pour les ehpad, j’ai fait un diaporama, avec des vidéos, des ateliers mémoires.” Être en contact avec des personnes âgées dans les Ehpad, c’est ce qui plait le plus à Romane. A côté de son service civique, la jeune femme travaille aussi à temps-partiel en maison de retraite : “Les résidents, vu qu’ils sont un peu seuls en vue de la crise, et en général, bah j’aime être à leur contact et je connais le public.”

 

J’aimerais bien poursuivre mon engagement au sein d’une association après mon service civique, en tant que bénévole ou adhérente pourquoi pas, si j’ai le temps, et dans l’association où je suis actuellement parce que c’est vraiment une bonne association et il y a une bonne ambiance.

 

Après sa mission, Romane pense se relancer dans ses études. Elle hésite encore entre une licence professionnelle ou une alternance soit en comptabilité, soit en banque/assurance : “sinon, si ça ne peut pas se faire parce que je ne trouve pas de patron, pourquoi ne pas faire une formation pour être dans les Ehpad, en tant qu’ aide-soignante ou quelque chose dans ce style là.” 

 

Le service civique ? Il faut foncer. Après ça dépend des associations, mais ça reste une bonne expérience. Dès le début, ça ne fait que deux mois que je suis en service civique, mais c’est riche en émotions, en compétences, on apprend et c’est enrichissant.

Web Reporter 42

Bonjour, je suis Coralie, la Volontaire Web Reporter 2020-2021.