[Portrait] Killian et le basket, un engagement

Engagé en service civique au sein de la Ligue de l’enseignement 42 et mis à disposition de l’amicale laïque de la Ricamarie, Killian apporte son aide au club. Pour lui le basket, c’est une passion depuis l’enfance.

Killian joueur de basket en volontaire mise à disposition de l’AL Ricamarie

Killian avait à peine 3 ans qu’il faisait déjà rebondir l’énorme ballon orange. Aujourd’hui, âgé de 18 ans, il est volontaire en service civique mis à disposition de l’amicale laïque de la Ricamarie. C’est en assistant à une réunion d’informations de la ligue de l’enseignement 42 qu’il découvre cette mission presque taillée pour lui. Une mission liée au club AL Ricamarie qui correspond à sa passion : le basket. Killian nous explique : “L’année dernière, je pratiquais le basket à haut niveau.” Le jeune homme a même intégré le centre de formation de la chorale de Roanne. Il s’est engagé en service civique sous les conseils de son tuteur de basket, un bon moyen d’enrichir son expérience et de se montrer utile au club.

 

“Réfléchir sur le développement durable, pour les années à venir, c’est important, et donc c’est intéressant de voir ce qu’on peut mettre en place au sein d’un club.” 

 

Son rôle au sein du club est d’accompagner l’engagement de l’AL Ricamarie dans sa démarche pour obtenir le label citoyen. Sa mission s’articule autour de deux piliers forts : le développement durable et le contact social. “Pour le label citoyen, on doit avoir une démarche écologique engagée dans le développement durable, nous informe Killian, mais aussi on doit essayer de réunir et de regrouper le plus de monde possible autour du basket, le rendre accessible au plus grand nombre.” 

Actuellement en première année de STAPS, ce service civique permet à Killian de réfléchir sur son avenir : “je me suis engagé pour savoir exactement comment un club fonctionnait, ça m’aidera pour mes études et pour savoir ce que je veux faire plus tard aussi.”

Pour l’instant en télémission à cause du confinement, Killian organise avec son tuteur, le planning de l’année 2021. Les mots d’ordre restent le développement durable et tisser le lien social, afin de s’inscrire dans la directive label citoyen. Engagé depuis un mois seulement, Killian voit déjà ce que lui apporte ce service civique pour l’avenir : “Il m’a permis de savoir comment fonctionne un club. Je vais poursuivre mes études STAPS après le service civique, et pourquoi ne pas rester dans le monde du basket en devenant coach ou salarié d’un club.”

“C’est toujours une bonne expérience parce que pendant le service civique on apprend, donc on ne perd pas une année.” 

Web Reporter 42

Bonjour, je suis Coralie, la Volontaire Web Reporter 2020-2021.