[Article] : Magellan et Adel mis à disposition de l’Amicale Laïque du Crêt de Roch

[Article] : Magellan et Adel, engagés en Service Civique à la Ligue de l’enseignement 42, mis à disposition de l’Amicale Laïque du Crêt de Roch

« Lance toi, il n’y a pas de risque »

 

Interview de Magellan et Adel

 

Peux-tu te présenter brièvement ?

Magellan : Je m’appelle Magellan, j’ai 21 ans. J’étais en études d’arts graphiques. J’ai fait une année sabbatique pour aller à Lyon l’année prochaine. Vu que pendant cette année-là je ne savais pas quoi faire, je me suis penché sur le service civique.

Adel : Je m’appelle Adel, j’ai 17ans.

Comment as-tu entendu parler du service civique et pourquoi t’être engagé ?

Magellan : C’est ma tutrice qui m’a envoyé un message pour me dire qu’ils cherchaient des gens intéressés par le domaine du aptes à faire du bon travail dans le numérique pour faire une mission et qu’il y avait en retour « une paye indemnité » j’ai dit pourquoi pas et je me suis engagé.

Adel : c’est l’école qui m’en a parlée. Le lycée m’a dit qu’il fallait que je trouve un stage ou autre, et par la suite ils m’ont proposé le service civique.

En quoi consiste ta mission ?

Magellan : Sur ma mission il y a de l’entre-aide numérique mais aussi plusieurs ateliers avec les enfants. On travaille sur Minecraft puisque on est en train de reproduire le quartier de Crêt de Roc avec les enfants. Dans une deuxième partie, j’aide les personnes en difficultés sur le numérique comme les personnes étrangères ou les personnes âgées pour leur apprendre créer les choses de base comme les boîtes mails ou autres. Par la suite nous allons organiser des événements divers dans l’amicale.

Adel : Pour moi c’est la même chose que Magellan, je fais simplement en plus de l’aide en réparation sur l’informatique.

Le contact avec les personnes ce n’est pas trop difficile ?

Magellan : Ça passe. Avec les jeunes ça va, car c’est comme si tu étais leur « grand frère ». Tu leur expliques puis ils sont sympas. Avec les personnes âgées c’est un peu plus compliqué car on n’est pas de la même génération donc pour les intéresser sur l’informatique quelques fois c’est assez compliqué.

Adel : ça dépend, avec les personnes âgées vu que l’on n’est pas de la même génération, c’est parfois dur de se comprendre.

Quel aspect de ta mission préfères-tu ?

Magellan : C’est le contact avec les personnes, ça me ressource.

Adel : je n’en n’ai pas forcement.

Que comptes-tu faire après ton Service Civique ?

Magellan : Je vais partir dans une école à Lyon, pour devenir concepteur 3D.

Adel : Je pense faire des formations, je réfléchis encore dans quel domaine.

Que dirais-tu as une personne qui veut faire un service civique, mais

qui hésite ?

Magellan : Lance toi, il n’y a pas de risque, pas de mauvaise surprise, le plus embêtant ça doit être les formations obligatoires, sinon le reste c’est bien.

Adel : Je ne le forcerais pas, c’est une décision personnelle, mais ça a quand pas mal d’avantage.

Flora

Bonjour, je suis Flora, la Volontaire WebReporter 2019-2020.