La Ligue de l’Enseignement regroupe ses 58 volontaires au Bessat

unnamed


C’est par un samedi matin teinté de brouillard et recouvert de neige que le car des volontaires de la Ligue de l’Enseignement se dirige au centre  La Traverse, propriété de la Ligue de l’Enseignement au Bessat, à 1200m d’altitude (commune la plus haute de la Loire). Ils y passeront la première journée de leur formation civique et citoyenne, reçue dans le cadre de leur engagement de volontaires.
Le contrat de Service Civique engage le volontaire à 24h de mission par semaine. 3 jours de formation Civique et Citoyenne sont dispensés ainsi qu’une journée de formation aux premiers secours. Les formations sont entièrement gratuites pour les volontaires de la Ligue.

Cette année est relativement innovante compte tenu de l’organisation de cette première journée. La Ligue a changé sa politique de recrutement et donc pour la première année tous les volontaires étaient réunis pour participer à cette formation, comptant plus de 58 volontaires de tout âge. La mixité, l’éducation populaire la culture sont à la clé de ces journées de formation qui rassemblent les volontaires de structures et de missions différentes pour les unir et les sensibiliser.

©Chloé Di Maria
(Photo illustrant les domaines d’intervention des volontaires dans leur mission)

L’équipe d’intervenants a donc mis en place dès l’arrivée une petite pause café/thé et un BINGO pour permettre de briser la glace entre les volontaires ainsi que de faciliter le dialogue entre eux. Des questions de très banales à drôles ont donc fait office d’introduction : un prénom qui commence par L, une passion pour le Monopoly, un séjour aux Etats Unis, le fait de ne pas faire parti de la sphère des réseaux sociaux et d’autres questions ont rassemblé les volontaires et permis de récolter quelques sourires et de tisser des liens entres les jeunes.

A la suite de cette petite activité eut lieu une petite mise au point concernant les statuts des personnes en charge, de la communication et de l’organisation de la Ligue, permettant de définir le rôle des membres de la Ligue. Il a fallu donc rappeler les obligations des volontaires lors des aléas du Service Civique : un changement d’horaires, un arrêt maladie, une prise de congés etc. Le rôle du tuteur est aussi très important concernant l’accompagnement des volontaires au sein de leur mission, ainsi que le suivi de la Fédération.

Suite à quoi une nouvelle activité, en lien avec le Service Civique, réveilla les troupes. Le concept est simple mais efficace : 4 panneaux avec 4 mots différents et des posts it vides. Le but ? chaque volontaire doit écrire un mot qui représente les 4 termes proposés par nos intervenants.
Parmi ces panneaux les mots VALEUR, CITOYENNETE, ENGAGEMENT et ENJEUX. Certains mots ont parfois donné du fil à retordre à nos volontaires mais tous se sont prêtés au jeu.


(Activité de création d’affiches autour de plusieurs mots)
© Stéphane Millet

La deuxième partie de cette activité était plus centrée sur le travail d’équipe : les volontaires étaient répartis dans plusieurs groupes (selon le numéro inscrit en dessous de leur prénom) et devaient, à partir d’un des 4 mots et des post its positionnés par les volontaires, créer une affiche. Aucun post it ne pouvait être supprimé de l’affiche (mis à part les doublons). Malgré la séparation complète des groupes (dans 4 salles différentes) 3 groupes ont illustré la même idée de base : un arbre qui bourgeonne de post its et donc d’idées. Une belle image de l’unité de ces jeunes qui la veille ne se connaissaient pas encore.

© Stéphane Millet & Chloé Di Maria

S’en est suivi la pause repas dans ce cadre idyllique recouvert de neige et où les volontaires ont pu respirer l’air frais du Bessat et avoir le souffle coupé par sa vue. Certains en profiterons pour se détendre ou encore immortaliser quelques souvenirs de cette journée.

©Chloé Di Maria

Cette journée de formation était essentielle au sein du service civique et pour une raison bien précise : certains comprennent le principe d’une mise à disposition de volontaires sur des structures associatives, mais pas obligatoirement du concept d’association. C’était donc au cœur de l’activité suivante : la définition du terme association, tout d’abord seul, puis en duo, en quatuor et enfin par douzaine. Le but était de voir l’évolution de la définition selon les différentes perceptions, et le travail de groupe fourni a permis à l’équipe de récolter différentes idées sur lesquelles les jeunes pourront travailler lors des deux autres journées de formation.

(Atelier théatre et débat)
© Stéphane Millet

Enfin la journée s’achève sur un atelier théâtre mettant en scène plusieurs acteurs : un groupe de trois volontaires proposant un projet à une association composé de plusieurs membres (très caricaturés) dont un comptable, un président, un directeur, un parent d’élève. Cette activité avait pour but de déboucher sur un débat : comment a été perçu la petite mises en scène des volontaires dans leur rôle et surtout l’importance d’être force de proposition au sein d’une association. Certains volontaires ont éprouvé de la frustration face aux membres caricaturés des associations qui parfois ne représentaient pas forcément la réalité. Dans l’ensemble ces jeunes volontaires ont prouvé que l’avenir avait encore de beaux espoirs. Beaucoup d’idées positives, de magnifiques valeurs sont ressortis de cette journée démontrant la force d’une génération qui est parfois trop vite étouffée par la critique.

En petit cadeau de départ le Bessat nous a offert un de ces plus beaux couchés de soleil. De quoi finir cette journée de formation en beauté.

                                                                                                                                                                                                                           

©Chloé Di Maria

Théo

Bonjour, je suis Théo, le Volontaire WebReporter 2018-2019.