[Portrait] Clara : entraide, escape game et trampoline

Clara, 19 ans, est engagée en service civique au sein de la Ligue de l’enseignement 42 et mise à disposition de Trampo Jump 42. “Ma mission, c’est plein de petites missions, et c’est ça qui me plaît.”

En Octobre dernier, Clara obtient son juge niveau 4 Trampoline qui lui permet d’officier lors des championnats de France. Cette étudiante en deuxième année de médecine est depuis novembre volontaire mise à disposition de Trampo Jump 42. Clara fait du trampoline depuis qu’elle a cinq ans, et a déjà participé à des compétitions de niveau national, ce qu’elle aime : être toujours occupée !

Comment allier fac de médecine, carrière sportive et service civique ? Clara a la réponse : “C’est de l’organisation, on peut faire plein de choses, il faut juste savoir quand et prévoir. J’ai des horaires où il faut que je révise, d’autres où je suis ici au gymnase, c’est une gestion du temps. Cela me fait un planning chargé mais j’ai besoin de ça, j’aime bien faire plein de choses.”

“Je voulais faire un service civique pour m’apporter de l’expérience, et parce que c’est totalement différent des études. On est un peu dans le milieu professionnel, on est beaucoup plus engagé, on est dans l’action. Puis, c’est quelque chose qu’on ne peut faire qu’une seule fois, et moi j’ai envie de faire plein de trucs, donc dès qu’une opportunité se présente, je la saisis.”

C’est au gymnase de la Veue que nous retrouvons Clara, non pas sur un trampoline, mais bien les pieds sur terre devant les tableaux de l’exposition : le trampoline, sport olympique. “C’est aussi une de mes missions, aider à la mise en place de cette exposition sur l’olympisme pour Paris 2024.” Ce que l’athlète préfère dans sa mission de service civique, c’est d’avoir plusieurs tâches : “En ce moment, je fais de la prévention en distribuant le petit fascicule “le guide des colosses” aux enfants. C’est de la prévention par rapport à la pédophilie dans le sport. Parce que c’est vrai qu’on en entend beaucoup parler ces derniers temps, mais les enfants eux, ne sont pas forcément au courant. Donc c’est important d’avoir le ressenti, et qu’ils soient au courant. Avant cela, je devais retracer le parcours du club et faire des albums photos d’années. En parallèle, on monte aussi un escape game sur l’olympisme et les valeurs sportives pour la Coupe de la Loire organisée par le club en juin 2021.” Clara n’a pas le temps de s’ennuyer, et elle adore ça. Pour elle, participer à la vie active du club est un atout : “D’habitude, je connais la vision du sportif, et là je vois les coulisses. Pour la compétition qu’on organise pour juin par exemple. D’habitude, j’arrive et tout est déjà prêt, j’ai juste à sauter. Là, je participe à l’organisation. Je me rends utile. Parce qu’ici, je sers à quelque chose. Je vois ce que j’apporte, on m’écoute, on prend en compte mon avis, donc vraiment c’est valorisant.”

Pour Clara, la qualité numéro une requise pour sa mission est la créativité : “Pour l’escape game par exemple, trouver des jeux à faire. Il faut de la créativité, être rigoureux et surtout être organisé. En soi, il faut relayer les valeurs sportives : l’entraide, le partage et la discipline.”

Après ce service civique, Clara compte poursuivre ses études de médecine et devenir chirurgienne. Elle souhaite garder un lien solide avec le club en tant que gymnaste mais aussi en tant que juge.

“Si tu veux faire un service civique, il ne faut pas réfléchir. Il faut se lancer. Si ça ne lui plaît pas, il-elle peut toujours arrêter, et si ça lui plaît, il-elle n’en retirera que du bénéfice. Il n’y a aucune raison que ça se passe mal, au contraire, il-elle va apprendre plein de choses. Et même si on peut avoir l’impression que ça ne va pas nous apporter grand-chose, au final on se rend compte qu’on apprend beaucoup. Il ne faut pas avoir peur de s’engager.”

Web Reporter 42

Bonjour, je suis Coralie, la Volontaire Web Reporter 2020-2021.